Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale, Santé

15 - 06 - 2015

Vaccin : le laser pourrait remplacer l’aiguille

Un nouveau procédé de vaccination validé chez la souris pourrait permettre de se passer d'aiguille et d'adjuvants. Des rongeurs ont été vaccinés à l'aide d'un laser qui ouvre des micropores dans la couche externe de la peau. Les chercheurs déclarent que cette technique « paraît facilement transférable à l’Homme ».

  Pourquoi un vaccin au laser ?Un dispositif laser du type de celui utilisé en dermatologie fait apparaître des micropores à la surface de la peau (voir la vidéo ci-dessus). Une solution vaccinale appliquée localement peut alors pénètrer dans la peau, stimuler les nombreuses cellules immunitaires dendritiques du derme et déclencher la réponse immunitaire. Lorsque le vaccin est administré classiquement à l'aide d'une aiguille sous la peau ou dans le muscle il est nécessaire d’ajouter des adjuvants parce que les cellules dendritiques y sont beaucoup moins nombreuses que dans le derme. Avec l'utilisation du laser qui permet une administration intradermique les adjuvants ne sont plus nécessaires. Ainsi, l’utilisation d’un laser pourrait remplacer à la fois l'aiguille et l’adjuvant.Efficacité prouvée contre le mélanome chez la souris Pour prouver l’efficacité de ce procédé de vaccination, les chercheurs ont conduit un essai de vaccination anticancéreuse (immunothérapie) sur des souris. Ils ont constaté que non seulement le vaccin protègeait les animaux contre l'apparition d'un mélanome, mais qu'aussi il stoppait la progression du cancer chez des animaux présentant un mélanome. Dans cette expérience, le vaccin vise le récepteur XCR1, présent à la surface des cellules dendritiques de la peau des rongeurs. Ce récepteur, fortement conservé d’une espèce à l’autre, existe aussi chez l’humain. C’est pourquoi les chercheurs vont « poursuivre ce développement et mener des essais cliniques chez l’Homme ». Ce procédé de vaccination pourrait être appliqué à la vaccination de maladies virales ou bactériennes. Pour en savoir plus sur les vaccins et la vaccination : un dossier et une vidéo réalisés par l’Inserm.