Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

06 - 12 - 2017

Utilisera-t-on la génétique pour lutter contre les espèces invasives ?

Des chercheurs tentent d’utiliser les techniques génétiques récentes pour diffuser un gène d’infertilité chez les rats et les souris dans le but de contrôler l’invasivité de ces espèces.

 

Le contrôle des espèces invasives que sont les rats et les souris est nécessaire à la protection de la santé des populations humaines et de leurs réserves alimentaires. 

 

 

 

 

Par ailleurs, dans certaines régions en l’absence de prédateurs, ces espèces mettent en péril la biodiversité en faisant disparaître les espèces animales de petite taille (oiseaux, reptiles).

 

Les méthodes actuelles de maitrise des populations, utilisent le plus souvent des produits toxiques qui entrainent une mort douloureuse et peuvent être absorbés par d’autres espèces, y compris l’espèce humaine. Par ailleurs ces méthodes pour être efficaces demandent à être sans cesse répétées et coutent de plus en plus cher avec l’apparition de résistances.

 

Des chercheurs de l’Université d’’Edinburgh tentent d’appliquer la technologie génétique CRISPR/ Cas9 à la maitrise des populations de rongeurs. Pour cela ils utilisent cette technologie pour intégrer un gène d’infertilité chez les souris femelles dans des conditions où il serait ensuite diffusé à la population.

 

Ce type d’approche est actuellement utilisé pour les moustiques dans la lutte contre les maladies vectorielles.

 

Cette voie de recherche permet d’espérer un contrôle des populations invasives qui soit plus humain et spécifique. Mais il faut trouver la bonne méthode et étudier tous les risques qui lui seraient liés.