Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche animale, Santé

23 - 08 - 2017

Urgent : perfectionner le modèle immunitaire de souris humanisée

L’étude de notre immunité utilise un modèle souris dont le système immunitaire a été humanisé.

 

Or ce modèle essentiel, et fiable pour étudier par exemple l’infection au HIV ou les greffes de tissus (peau, pancréas) s’avère, selon une étude publiée hier, incapable de reproduire le rejet de greffe de cellules souches tel qu’on peut l’observer chez l’humain.

 

 

En conséquence ce modèle animal ne peut pas être utilisé pour rechercher des médicaments qui éviteraient ces rejets chez le patient.

 

Les raisons de la défaillance de ce modèle doivent être comprises et corrigées pour qu'il puisse participer aux recherches sur les thérapies cellulaires par cellules souches.

 

Les chercheurs à l’origine de cette découverte concluent aussi qu’il est urgent d’améliorer ce modèle animal avant de prendre des décisions sur des essais cliniques de greffes de cellules souches chez le patient. Ils ont commencé à étudier les raisons des limites du modèle actuel et sont optimistes sur la possibilité de le faire progresser rapidement.