Newsletter

Vous êtes ici

Santé

02 - 03 - 2017

Une piste pour attaquer le cancer du sein triple négatif

Le cancer du sein triple négatif représente environ 20% des tumeurs du sein. Agressif et difficile à traiter, il n’est pas sensible aux thérapies ciblées et résiste souvent à la chimiothérapie.

Mais des chercheurs viennent de découvrir une vulnérabilité de ce cancer : sous chimiothérapie, les cellules tumorales se mettent à produire beaucoup de pyrimidine, sans qu’on sache précisément pourquoi. Cela a été constaté in vitro et in vivo sur modèle souris.

Or si, in vitro ou chez la souris, on ajoute à la chimiothérapie un inhibiteur de la synthèse de pyrimidine, le léflunomide, le cancer régresse. Le léflunomide étant déjà utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, un essai clinique pourrait être programmé rapidement.