Newsletter

Vous êtes ici

Santé

27 - 01 - 2020

Une nouvelle épidémie mortelle

Une nouvelle épidémie mortelle due à un coronavirus a débuté en Chine. Les précédentes épidémies dues à un coronavirus ont été le SRAS en 2002 (8000 cas et 774 décès) et le MERS en 2012 (1589 cas et 567 décès). Le nouveau virus a provoqué en Chine au moment où nous publions 80 décès pour 2744 cas.  

 

Ces coronavirus sont hébergés par des animaux puis brutalement transmis à l’humain quand des conditions propices sont réunies.

 

Le réservoir des virus du SRAS et du MERS est la chauve-souris et la transmission à l’humain s’est faite par un hôte intermédiaire : la civette pour le SRAS, le dromadaire pour le MERS. Pour le nouveau virus, la recherche est en cours. La chauve-souris est probablement l’animal réservoir. On ne sait pas encore si un hôte intermédiaire a joué un rôle.

 

La recherche française est d’ores et déjà mobilisée pour la prévention de la propagation et pour les soins aux personnes qui seraient contaminées par ce nouveau virus. Le réseau REACTing de la recherche française sur les maladies infectieuses a été activé.

 

Le directeur de l’Institut immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie de l’Inserm fait le point dans une vidéo.

 

 

La recherche vise à connaître ces virus et à mettre au point un traitement et un vaccin. Selon les NIH, National Institutes of Health, des Etats-Unis, un vaccin pourrait être prêt à être testé chez l’humain dans les trois mois. Il en avait fallu vingt pour la SRAS.