Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

13 - 03 - 2018

Une nouvelle cible contre le médulloblastome

Des chercheurs ont découvert comment lutter chez la souris contre des mutations génétiques qui favorisent le développement d’une tumeur maligne du cerveau de l’enfant.

_____________________________________________

 

Le médulloblastome est une tumeur maligne du cervelet rencontrée chez l’enfant. Le traitement comporte chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie. Le taux de survie est de 80%, mais beaucoup plus faible dans le médulloblastome du groupe 3.

 

Une particularité de ce groupe de médulloblastomes est l’expression d’un ensemble de gènes appelé « programme photorécepteur » qui ne s’expriment normalement que dans la rétine.

 

Des chercheurs (CNRS, Institut Curie, St Jude Children’s Research Hospital) ont voulu en savoir plus sur le rôle de ces gènes dans ce groupe de tumeurs.

 

Ils ont découvert in vitro que ces gènes produisaient deux protéines nommées NRL et CRX et que ces deux protéines favorisaient le développement du médulloblastome en activant deux gènes : CCND2 qui favorise la prolifération des cellules et BCL2L1 qui les protège de l’apoptose, c’est-à-dire de la mort.

 

Les chercheurs ont voulu valider in vivo l’intérêt de cette découverte sur un modèle souris auxquelles on a greffé des cellules du médulloblastome du groupe 3 humain. Ensuite, à l’aide de substances pharmacologiques, les chercheurs ont supprimé chez ces animaux la protection contre l’apoptose liée au gène BCL2L1. Ce traitement a permis de faire régresser la tumeur et de prolonger la survie des souris.

 

 

 

 

Si l’intérêt de cette cible thérapeutique est ainsi démontré, il reste à trouver les médicaments qui l’atteindront, car les substances utilisées chez la souris peuvent être toxiques.