Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

06 - 02 - 2014

Une main artificielle redonne le sens du toucher

Une équipe européenne crée la première main artificielle qui redonne le sens du toucher à une personne amputée.

  Une équipe de chercheurs et de chirurgiens a greffé le 26 janvier 2013 à Rome une main artificielle reliée aux nerfs du bras sur un patient amputé suite à un accident. Trois semaines après la greffe le patient a pu sentir les objets qu'il manipulait grâce à cette prothèse : "j'ai pu ressentir des sensations que je n'avais plus ressenties depuis neuf ans". Conformément à la réglementation sur les essais cliniques, les électrodes implantées ont été retirées au bout d'un mois.  Cette avancée montre à quel point les progrès dans le domaine des prothèses vont pouvoir donner une vie nouvelle aux personnes qui ont perdu un membre. En effet, la greffe d'une prothèse de main qui ne dispose pas du sens du toucher (ce qui est le cas des prothèses actuelles) rend très difficile son contrôle. Une surveillance visuelle permanente des actions est indispensable.    La presse nationale a largement diffusé cette avancée médicale.  La recherche animale est nécessaire aux avancées sur les prothèses. Ce sont des travaux menés chez le rat et chez le singe (macaque) qui ont permis la mise au point des connections physiques et informatiques entre le système nerveux du patient et la prothèse. On peut trouver les références de ces travaux dans le rapport annuel du Centre des Neuroprothèses de l'EPFL.