Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

20 - 02 - 2014

Un bras paralysé dirigé par la pensée

Un singe macaque a pu contrôler par la pensée le bras d'un autre singe temporairement paralysé par une anesthésie locale. L'intérêt d'utiliser deux singes plutôt qu'un seul dont le bras aurait été temporairement paralysé était de s'assurer qu'il n'y avait aucune connection nerveuse possible entre le cerveau et le bras. Seule la connection électronique et un ordinateur les reliaient. Cette recherche vise à rendre à une personne handicapée moteur (par exemple par une paralysie du plexus brachial) sa capacité de mouvement.