Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

20 - 12 - 2012

Un bras mécanique dirigé par la pensée

Une personne tétraplégique a pu utiliser un bras mécanique dirigé par la pensée. Ce succès a été préparé par des études chez le singe.

Bras mécanique controlé par la pensée
La presse a largement fait écho au succès obtenu par l'équipe de l'université de Pittsburgh qui a testé avec succès un nouveau prototype de bras mécanique dirigé par la pensée. Jan Scheurmann, tétraplégique depuis plus de dix ans, a pu manger un morceau de chocolat sans aide. Il a suffi qu'elle en formalise la volonté pour que le bras mécanique auquel elle est reliée accomplisse la tâche. Cet incroyable succès nécessite que le bras soit connecté à des électrodes implantées dans le cerveau de la personne et que celle-ci s'entraîne pendant des semaines à apprivoiser sa nouvelle prothèse. La plasticité du cerveau, sa capacité d'apprentissage rendent le miracle possible. Cette réussite est extrêmement encourageante. Cela fait des décennies que les chercheurs travaillent sur ces prothèses et plus de dix ans que des essais chez le singe ont permis d'espérer parvenir à un succès chez l'homme. C'est désormais chose faite.    Mais les chercheurs ne sont pas au bout de leur peine. En effet, le bras, aussi extrordinaire soit-il, doit être amélioré. Il est encore limité dans ses mouvements et ne permet pas à la personne d'avoir la sensation du toucher. Par ailleurs, son implantation nécessite une intervention chirurgicale lourde.  Il faut aussi savoir qu'il existe d'autres équipes qui travaillent sur des projets de prothèse différentes et qui sont autant de chances pour que les personnes paralysées puissent retrouver un vie normale dans notre société.