Newsletter

Vous êtes ici

Santé

24 - 11 - 2016

Thérapie génique de la DMLA et de la rétinite pigmentaire

Les maladies neurodégénératives de la rétine (DMLA, rétinite pigmentaire) conduisent à la cécité.

Parmi les voies de recherche thérapeutique il y a l’injection du gène d’une protéine photosensible qui rendrait photosensibles des cellules de la rétine, reproduisant ainsi au moins en partie l’activité des cônes et des bâtonnets détruits.

Des chercheurs étudient actuellement une protéine nommé ReaChR. Son gène a été transféré dans les cellules de rétines post mortem de macaques et d’humain. Il a aussi été transféré in vivo chez la souris. Sur ces trois modèles ReaChR est apparue efficace. Chez la souris il a permis de reproduire le comportement typique d’évitement de la lumière. La prochaine étape est celle des essais chez l’humain.