Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

31 - 08 - 2017

Thérapie cellulaire de la maladie de Parkinson : une étude ouvre la voie aux essais cliniques

Les résultats d’une étude de thérapie cellulaire sur la maladie de Parkinson chez le macaque ouvrent la voie aux essais chez le patient.

 

Les chercheurs de l’université de Kyoto ont publié aujourd’hui les résultats d’une étude de thérapie cellulaire de la maladie de Parkinson chez le macaque. Pour la première fois on a implanté des cellules souches pluripotentes induites (iPS) dérivées de neurones dopaminergiques humains chez le macaque atteint d’une maladie de Parkinson expérimentale, puis observé les effets sur une longue période, c’est-à-dire deux ans.

 

 

L’imagerie (IRM et PET)* a permis le suivi des cellules greffées. Celles-ci se sont développées et ont fonctionné. Les symptômes de la maladie ont diminué (augmentation des mouvements spontanés). Les coupes histologiques ont montré un développement des cellules greffées et aucun signe de tumeur n’a été détecté.

 

Cette étude montre que cette thérapie est prête à être utilisée en essai clinique chez le patient.