Newsletter

Vous êtes ici

Recherche fondamentale

17 - 07 - 2017

Stress, statut social et dépression

Peut-on relier le risque de dépression au stress et au statut social et définir des marqueurs biologiques prédictifs ? Il semble que oui, si on en croit les résultats d’une étude menée à l’EPFL de Lausanne.

On a découvert que dans un groupe de souris les animaux subordonnés résistaient beaucoup mieux à un stress chronique que les dominants et que la perte de statut social avait plus d’effet dans la dépression que la subordination sociale. Par ailleurs l’imagerie RMN a mis en évidence une zone du cerveau dont l’activité est liée au stress et au statut social.

Les études vont se poursuivre dans le but ultime de mieux prévenir et traiter la dépression liée au stress chronique.