Newsletter

Vous êtes ici

Santé

01 - 02 - 2017

Soja et cancer du sein : un mystère bientôt résolu

Les œstrogènes favorisent en général le cancer du sein. Pourtant dans les populations humaines et sur le modèle rat, la consommation régulière de soja, dont le composant génistéine a une action œstrogénique connue, diminue le risque de cancer du sein.

Utilisant un modèle rat modifié, les chercheurs ont découvert que la génistéine stimule l’immunité anticancéreuse et protège ainsi du cancer du sein. Mais cet effet n’apparaît que si la génistéine est prise régulièrement et bien avant l’apparition de la maladie. A l’inverse, si la consommation de génistéine débute après l’apparition de la maladie, elle a tendance à l’aggraver.

Si cet effet est confirmé chez la patiente, il faudra recommander de maintenir la consommation de soja si elle est ancienne, mais surtout de ne pas la débuter après apparition du cancer.