Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

30 - 01 - 2018

Sclérose en plaques : le secret des hommes révélé

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune beaucoup plus fréquente chez la femme que chez l’homme. On sait que c’est la testostérone qui protège l’homme, mais le mécanisme n’est pas connu.

 

Des chercheurs ont découvert ce mécanisme.

 

A l’aide d’un modèle souris de SEP et d’études in vitro, ils ont identifié chez les mâles la molécule qui protège les hommes. Cette substance est l’interleukine 33 ou IL33 dont la production est favorisée par la testostérone.

 

 

IL33

 

 

L’IL33 est un acteur de l’immunité qui déclenche une cascade de réactions qui au final empêchent le développement des cellules Th17. Or ce sont ces cellules qui attaquent la gaine de myéline des neurones provoquant ainsi la SEP.

 

C’est ainsi que les hommes sont protégés de la SEP.

 

Dans ce modèle souris de SEP, les femelles développent une atteinte de la myéline plus forte que les mâles. Les chercheurs ont pu vérifier qu’un traitement avec IL33 stoppe cette attaque.

 

C’est une découverte importante car les traitements de la SEP se focalisent sur la suppression de l’activité immunitaire chez les patients, ce qui les rend sensibles aux infections. Par ailleurs, l’administration de testostérone parfois pratiquée pour traiter la SEP n’est pas viable sur le long terme.

 

Cette découverte de l’effet bénéfique et très spécifique des injections d’IL33 ouvre une nouvelle voie thérapeutique qui pourrait avoir un intérêt pour le traitement d’autres maladies auto-immunes.

 

La recherche se poursuit.