Newsletter

Vous êtes ici

Santé

27 - 03 - 2017

Réaction du greffon, des progrès grâce aux souris

La greffe de cellules souches hématopoïétiques est utilisée dans de nombreuses maladies hématologiques mais elles réagissent parfois contre les tissus de l'hôte entraînant hépatites, douleurs abdominales...

Les cellules stromales, qui participent aux échanges d’informations intercellulaires par l’intermédiaire d’une protéine transmembranaire appelée notche, sont impliquées dans la réaction du greffon. En bloquant cette voie d’information chez la souris les chercheurs de l’institut du Michigan ont pu empêcher la réaction des cellules greffées.

Ainsi le blocage de la voie de signalisation notche pourrait être un outil complémentaire dans le traitement de la réaction du greffon contre l’hôte.

 

Thierry Battmann