Newsletter

Vous êtes ici

Bien-être animal, Santé

10 - 07 - 2015

Quel lien entre santé humaine et santé animale ?

À l’occasion de la journée mondiale des zoonoses, qui a eu lieu le 6 juillet, le point a été fait sur les maladies humaines d’origine animale. La rage, la grippe aviaire, la fièvre hémorragique Ebola, la tuberculose ou encore la maladie de Lyme sont des zoonoses, c’est-à-dire, des maladies animales transmissibles à l’homme. Et elles sont nombreuses : 60 % des agents pathogènes qui touchent l’homme proviennent de l’animal domestique ou sauvage (voir la vidéo ci-dessous).

 

 

Trois maladies qui passent de l’animal à l’humain


Trois exemples de maladies qui sont transmises de l’animal à l'humain sont présentés ci-dessous :

 

  1. La rage infecte des animaux domestiques (comme le chien) et des animaux sauvages (comme la chauves-souris et les renards) et se transmet à l’homme par la salive des animaux infectés le plus souvent à l'occasion d’une morsure ;
  2. La maladie à virus Ebola se transmet à l’homme à partir d'animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine ;
  3. La maladie de Lyme est transmise à l’homme par des tiques. Les animaux réservoirs sont les petits rongeurs, les lièvres et les oiseaux.

 

Les maladies émergentes menacent la santé humaine et animale


Les trois quarts des maladies infectieuses qui apparaissent pour la première fois chez l'humain proviennent d'animaux domestiques ou sauvages. On trouve parmi celles -ci la grippe aviaire H5N1 et les maladies à coronavirus comme le SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) et le MERS (Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient).

 

Aujourd’hui, la dissémination des maladies émergentes se fait rapidement à cause du transport aérien. C’est pourquoi l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) constate que « les zoonoses auxquelles nous sommes actuellement confrontés ont un impact mondial sans précédent ».

 

Une seule santé


L’augmentation du nombre des crises sanitaires a révélé les limites des approches conventionnelles sur les maladies infectieuses. Un nouveau concept baptisé Une seule santé, One health en anglais, vise à renforcer les liens entre santé humaine, santé animale et gestion de l’environnement. Cette approche vise à protéger la santé publique en contrôlant les agents pathogènes chez les animaux à l'interface homme/animal/environnement. 

 

« Une seule santé » en France ? Depuis 2011, le gouvernement français s’est engagé à mettre en place cette « approche intégrée de la santé face à la mondialisation des risques sanitaires ».

 

Pour en savoir plus : découvrez une série d’infographies réalisées pour la journée mondiale des zoonoses 2015 (en anglais).