Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

15 - 07 - 2016

Pourra-t-on réparer le nerf optique ?

Pour la première fois, des chercheurs ont montré que suite à une lésion du nerf optique, une forte stimulation visuelle et un traitement permettaient aux neurones de la rétine de recréer des axones et de restaurer une partie de la vision perdue. L'étude a été réalisée chez la souris.

  Des chercheurs américains ont montré chez la souris que la stimulation visuelle provoquée par des images à fort contraste aidait à la repousse des axones (fibres composant le nerf optique) issus des neurones de la rétine et qu'un traitement accélérait ce mécanisme. Ils ont constaté que ces nouveaux axones se connectaient au bon endroit dans le cerveau et redonnaient en partie la vue à des souris aveugles.  Qu’est-ce que le nerf optique ?Le nerf optique (voir ci-dessous) est composé d'environ un million d'axones, dont chacun est l'extension d'un neurone de la rétine. Il transmet au cerveau l'information visuelle captée par la rétine. S'il est lésé, la vision est atteinte ou disparaît. Le glaucome, par exemple, qui est une affection visuelle très répandue entraîne la cécité par la destruction du nerf optique. Or, il n'existe aujourd'hui aucun traitement des lésions du nerf optique.    Comment le réparer ?Les chercheurs ont provoqué une lésion du nerf optique chez des souris. Ils les ont ensuite placées plusieurs heures par jour pendant trois semaines dans un environnement à contraste visuel marqué (bandes noires et blanches). Ils ont alors constaté une repousse modeste mais significative des axones par rapport à des souris non soumises à ce contraste visuel.         Les chercheurs ont ensuite appliqué cette technique à des souris chez lesquelles ils ont augmenté par thérapie génique la production d'une protéine qui favorise la régénération du nerf optique. Ils ont alors pu obtenir en trois semaines une repousse totale du nerf jusqu'aux centres visuels du cerveau. Enfin, et plus important, plusieurs tests ont permis de constater que cette méthode a permis aux souris de récupérer une partie de la vision perdue.  Quelles suites ?Grâce à cette étude, les scientifiques ont progressé dans la connaissance des mécanismes qui permettent une réparation du nerf optique : la stimulation de la repousse des axones à partir des neurones de la rétine est possible, elle s'accompagne d'une connexion vers les centres visuels du cerveau et peut permettre de recouvrer une vue partielle. Pour se rapprocher de la maladie humaine, la technique va maintenant être appliquée à des souris atteintes de glaucome.   Lire +>  Marie-Anaïs Lien