Newsletter

Vous êtes ici

Recherche fondamentale

22 - 05 - 2017

Pourquoi l’asthme allergique touche-t-il davantage les femmes ?

L’asthme allergique est deux fois plus fréquent, et plus sévère, chez les femmes que chez les hommes.

Chez la souris aussi l’asthme est plus violent chez la femelle que chez le mâle, la castration des mâles, mais pas celle des femelles, faisant disparaître cette différence. Les études in vitro et in vivo publiées récemment par des chercheurs toulousains ont montré que la testostérone inhibait le développement des cellules immunitaires ILC2 qui interviennent dans l’asthme, via leur récepteur aux androgènes.

Ce récepteur pourrait par conséquent, devenir une cible pour traiter l’asthme allergique.