Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

19 - 04 - 2018

Polyarthrite rhumatoïde : le lien avec la pollution expliqué

Des études menées in vitro et in vivo expliquent comment les polluants environnementaux augmentent la destruction osseuse dans la polyarthrite rhumatoïde.

_________________________________________

 

La sensibilité aux maladies auto-immunes est liée à des facteurs génétiques et environnementaux. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, le principal facteur de risque génétique identifié depuis plusieurs décennies est un variant du gène d’histocompatibilité HLA.

 

Des études récentes ont montré que la polyarthrite rhumatoïde touchait particulièrement les fumeurs. Ainsi les fumeurs porteurs du variant HLA ont-ils plus de chances de développer la maladie et elle sera plus violente : la douleur sera plus forte de même que les destructions osseuses. Une étude vient probablement d’en découvrir la raison.

 

On sait que le variant HLA facilite in vitro et in vivo la différenciation des ostéoclastes, cellules qui participent au remodelage permanent de l’os en le résorbant. On sait aussi que de nombreux polluants, y compris les produits de combustion du tabac, produisent le même effet.

 

Les chercheurs ont donc étudié l’effet du variant HLA combiné à des polluants environnementaux sur des cultures de cellules et sur un modèle souris de polyarthrite avec variant HLA.

 

Ils ont découvert in vitro une forte différenciation des ostéoclastes. Chez la souris ils ont observé une forte augmentation de la sévérité de la polyarthrite accompagnée d’une surabondance d’ostéoclastes et d'une destruction osseuse marquée.

 

 

 

Ces découvertes indiquent que les polluants s’associent au variant HLA pour accélérer à l’excès la destruction osseuse dans la polyarthrite rhumatoïde.

 

Cette information pourra être prise en compte dans le traitement de cette maladie pour en particulier tenter de ralentir la destruction osseuse en agissant sur les ostéoclastes.

 

https://labblog.uofmhealth.org/lab-report/how-environmental-pollutants-and-genetics-work-together-rheumatoid-arthritis

https://www.pnas.org/content/115/18/4755