Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale

06 - 12 - 2016

Peut-on « dormir debout » ?

On sait que le sommeil lent est accompagné d’ondes cérébrales lentes et de grande amplitude.

Des chercheurs viennent de découvrir que ces mêmes ondes lentes existaient aussi chez le singe éveillé. Mais à la différence du sommeil pendant lequel ces ondes touchent l’ensemble du cortex, ici elles n’en touchent qu’une petite partie apparemment déterminée en fonction des activités en cours et du niveau d’attention que l’individu porte à son environnement.

Il est possible que le recours aux ondes lentes réponde à un besoin d’économie d’énergie pour le cerveau.