Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques

18 - 11 - 2016

Permettre à l’humain à vivre dans l’espace

Avec l’envol la nuit dernière de Thomas Pesquet vers l’ISS la présence de l’homme dans l’espace est un sujet d’actualité. On sait malheureusement que l’absence de gravité entraîne une perte importante de masse osseuse et musculaire que les exercices en apesanteur ne parviennent pas à corriger. Or on vient de découvrir grâce à des essais menés chez la souris que la stimulation du système vestibulaire (organe de l’équilibre dans l’oreille interne) pourrait compenser ce manque. Des études complémentaires sont en cours chez l’animal.