Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale, Santé

23 - 10 - 2014

Obésité : notre flore intestinale est sensible au jet-lag

Chez l’homme comme chez la souris, la modification du rythme biologique est associée à la survenue de troubles métaboliques comme l’obésité et le diabète. Une étude publiée dans la revue Cell met en évidence dans ces deux espèces que le jet-lag perturbe les rythmes quotidiens de notre flore intestinale ce qui favorise la multiplication de bactéries liées à l'obésité.