Newsletter

Vous êtes ici

Santé

24 - 01 - 2017

Nicotine et schizophrénie : que sait-on ?

Le tabagisme fait fréquemment office d’automédication dans la schizophrénie et on a récemment découvert qu’une mutation du gène CHRNA5 était associée à la fois à cette maladie et au tabagisme.

Des chercheurs (Pasteur, Inserm, CNRS, ENS) ont créé un modèle souris porteur de cette mutation. Ils ont observé chez ces animaux une diminution de l’activité neuronale dans le cortex préfrontal et les déficits comportementaux associés à la schizophrénie. Ils ont aussi constaté que la nicotine corrigeait la diminution d’activité neuronale.

Ces résultats encouragent la recherche de médicaments à activité nicotinique, mais n’ayant pas les effets secondaires de la nicotine, pour le traitement de maladies psychiatriques comme la schizophrénie.