Newsletter

Vous êtes ici

Santé

13 - 12 - 2016

Mieux que la morphine

La morphine et ses dérivés sont les médicaments antidouleur les plus puissants. Malheureusement leur utilisation induit des effets secondaires (dépression respiratoire, somnolence, constipation). Ceux-ci sont aggravés par la nécessité d’augmenter la dose de ces médicaments en cas de traitement prolongé.

Des chercheurs français (Gustave Roussy, Institut Pasteur, Inserm, Paris-Sud, APHP) viennent de valider chez le rat deux substances (opiorphine et STR-324) qui présentent des propriétés analgésiques proches de celles de la morphine sans les effets secondaires. Les premiers essais chez l’homme débuteront fin 2017.