Newsletter

Vous êtes ici

Santé

25 - 03 - 2017

Même les araignées sont utiles en médecine

L’accident vasculaire cérébral (AVC) frappe un français toutes les quatre minutes et plus de 500 000 personnes vivent avec des séquelles. Il résulte d’un arrêt de la circulation sanguine dans le cerveau entraînant un manque d’oxygène et une accumulation de CO2 transformé en acide carbonique H+ HCO3– . Les ions H+, pénètrent ensuite dans les neurones par l’intermédiaire de canaux ioniques provoquant de nombreuses lésions.

L’inhibition de ces canaux a été obtenue à l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore sur des rongeurs. Après avoir induit un AVC chez le rat, les chercheurs ont traité les animaux avec une protéine issue d’un venin d’araignée. Cette molécule réduit la mortalité et préserve l’architecture neuronale, elle ouvre ainsi une nouvelle voie de prévention des séquelles de l’AVC.

 

Thierry Battmann