Newsletter

Vous êtes ici

Maladie de la vache folle

 

La maladie de la vache folle ou encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie dégénérative du cerveau des bovins. Elle est apparue au Royaume-Uni en 1986. Près de 200 000 bovins et plus de 200 personnes en ont été victimes en Europe. Le passage du bovin à l’homme se fait par ingestion de viande. Il n’existe aucun traitement et seule la prévention est efficace. Le strict contrôle des élevages et l’euthanasie des troupeaux contaminés a mis fin à l’épidémie. En France 25 cas (et décès) ont été constatés, le dernier décès survenant en 2009.

 

Cet accident sanitaire aujourd’hui maitrisé a été à l’origine d’une crise sociale. Elle a été aussi à l’origine de la découverte d’un nouveau type d’agents infectieux par les scientifiques : les prions. Les prions s'accumulent dans le cerveau. Ils sont constitués d’une protéine très solide qui modifie des protéines saines et forme des agrégats qui tuent les neurones.

 

La recherche a découvert que plusieurs encéphalopathies de l’homme et des animaux sont imputables aux prions (ESB, tremblante du mouton, maladie de Creutzfeld-Jacob de l’homme, Kuru). Mais aujourd’hui des chercheurs envisagent que les maladies de Parkinson et d’Alzheimer puissent aussi être des maladies à prions. Cette hypothèse ouvre de nouvelles voies de compréhension et peut-être de traitement de ces maladies en focalisant la recherche sur la destruction des agrégats. Une fois encore la connaissance issue des animaux fait progresser la connaissance de l'homme.

 

Source Inserm

 

Espèce animale utilisée : la souris