Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

17 - 12 - 2013

Les vitamines du père

On vient de démontrer chez la souris qu'un père présentant un taux de vitamine B9 insuffisant au moment de la fécondation accroissait de 30% le risque d'anomalie de sa descendance. Ceci s'explique par la transmission d'un facteur épigénétique (expression du génome) par les spermatozoïdes. Si cette information est confirmée chez l'homme, un futur père devra manger des légumes.