Newsletter

Vous êtes ici

Recherche animale

04 - 10 - 2016

Les secrets de la rétine du poisson

Les cellules gliales de Muller sont des cellules de support et de structure présentes dans la rétine. Chez les poissons ces cellules ont la capacité de recréer les cellules nerveuses ce qui n’est pas le cas chez les mammifères. Dans le cas contraire, elles pourraient prévenir certaines maladies comme la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

 

Des chercheurs ont étudié ce phénomène chez le poisson et ont réussi à provoquer par thérapie génique la régénération de cellules de la rétine chez la souris en stimulant des cellules gliales de Muller. Cette découverte est une avancée vers la thérapie génique des maladies dégénératives de la rétine parmi lesquelles la DMLA.