Newsletter

Vous êtes ici

Méthodes alternatives

02 - 10 - 2018

Les modèles non animaux et l’évaluation de la sécurité des produits chimiques

Unilever et le NC3Rs organisent deux jours de réunion de travail à Londres sur la place des méthodes in vitro et in silico dans l’évaluation de la sécurité des produits chimiques.

______________________________________

Les études d’évaluation de la sécurité des produits chimiques s’appuient encore essentiellement sur des données animales. Cependant l’utilisation de méthodes non-animales progresse.

 

Les méthodes in vitro et in silico permettent aujourd’hui de découvrir et étudier les mécanismes d’action. Associées aux données d’exposition estimées ou mesurées, elles peuvent aboutir à une réduction de l’utilisation de données d’origine animale.

 

Mais il y a un manque de confiance dans ces méthodes en particulier dans le domaine réglementaire.

 

La réunion organisée par le NC3Rs et Unilever à Londres les 10 et 11 décembre 2018 rassemblera les scientifiques, les industriels et les autorités. Ils mettront en commun leurs expériences et leurs connaissances sur la prise de décision en matière de sécurité des produits chimiques à partir de données non-animales, c’est-à-dire obtenues par des études in silico et in vitro.

 

Les principaux objectifs de la réunion sont :

               - la présentation de cas concrets

               - la sensibilisation des autorités aux méthodes non-animales

               - l’identification des problèmes scientifiques

               - l’encouragement à la collaboration des secteurs d’activité concernés.

 

Lien :

https://www.nc3rs.org.uk/events/workshop-application-non-animal-approaches-decision-making-chemical-safety-assessment