Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

14 - 11 - 2017

Les maladies neurodégénératives et le microbiote

Les découvertes récentes sur les relations entre le microbiote intestinal et le cerveau ouvrent des voies thérapeutiques contre les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

 

La réunion annuelle de la Société des Neurosciences réunit plus de 30000 chercheurs du monde entier à Washington du 11 au 15 novembre.

 

A cette occasion sont présentées les connaissances les plus récentes dans le domaine des relations entre les bactéries de l’intestin, ou microbiote, et la santé et les maladies du cerveau :

  •                  - des produits du microbiote préviennent la neurodégénérescence sur un modèle de Parkinson chez la mouche en bloquant une anomalie de fabrication d’une protéine
  •                  - le taux d’une protéine inflammatoire du colon est augmenté dans un modèle de Parkinson chez le rat
  •                  - chez le primate, l’administration par voie orale d’une protéine associée à Parkinson, déclenche la maladie
  •                  - un gène associé au risque d’Alzheimer modifie le microbiote chez le souris
  •                  - des probiotiques corrigent les troubles de la mémoire sur un modèle d’Alzheimer chez la souris.

 

 

 

 

Ces connaissances créent des possibilités de combattre des maladies humaines répandues et mortelles qu’on ne sait pas soigner aujourd'hui.