Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

06 - 09 - 2017

Le virus Zika peut-il devenir une arme contre le cancer du cerveau ?

 

Le virus Zika (ZIKV) a montré sur cellules, sur organoïdes et chez la souris qu’il pouvait détruire spécifiquement les cellules du glioblastome, la tumeur du cerveau la plus fréquente.

 

Le glioblastome est le cancer du cerveau le plus fréquent. Les traitements sont peu efficaces et la survie des patients reste très compromise. Cette tumeur se développe à partir de cellules non différenciées du cerveau, or c’est dans ce type de cellules que se développe ZIKV chez le fétus, entrainant la microcéphalie et d’autres conséquences graves.

 

 

 

 

Des chercheurs ont introduit en laboratoire, ZIKV dans des échantillons de glioblastome prélevés sur des patients, ainsi que dans des tissus nerveux sains. Après 7 jours, les cellules cancéreuses étaient largement contaminées par ZIKV et ne se multipliaient plus, alors que le tissu sain était très peu contaminé.

 

Sur un modèle de glioblastome chez la souris, une infection à ZIKV a donné les mêmes résultats : les souris infectées par le virus ont vécu plus longtemps et présentaient des tumeurs plus petites que les souris non infectées.

 

Ces résultats montrent le potentiel oncolytique de ZIKV dans le glioblastome. Ils sont très encourageants mais il faudra des années avant d’aboutir à un éventuel traitement pour les patients atteints de cette tumeur.