Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

20 - 03 - 2018

Le choléra : un mécanisme toxique complexe

Une étude sur cellules humaines et animales et chez la souris vient de préciser la façon dont la toxine du choléra interagit avec l’intestin. Cette étude ouvre sur de nouvelles recherches thérapeutiques.

_________________________________________

 

Le choléra est responsable de la mort d’environ 100000 personnes par an dans le monde. Il est provoqué par une toxine produite par la bactérie Vibrio cholerae.

 

Cette toxine pénètre dans les cellules de l’intestin et les intoxique après s’être fixée sur des récepteurs cellulaires de surface. Cette fixation à des récepteurs est indispensable à l’action de la toxine.

 

La substance nommé ganglioside GM1 est depuis longtemps considérée comme le principal récepteur de la toxine du choléra.

 

Récemment on a envisagé que d’autres substances pouvaient aussi être réceptrices de la toxine cholérique.

 

Une équipe vient de montrer que :

  •        - in vitro sur cellules intestinales humaines, la toxine se fixait aussi sur la protéine fucosylée nommée Lewis X
  •        - l’administration de toxine du choléra à des souris transgéniques dépourvues de GM1 produisait une diarrhée typique du choléra.

 

 

Cette étude démontre que pour empêcher l’action de la toxine du choléra, et ainsi traiter les patients, le blocage du ganglioside ne peut pas suffire et qu’il faut aussi bloquer la fixation sur d’autres récepteurs.

 

https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1006862

https://sahlgrenska.gu.se/english/research/news-events/news-article//fast-acting-antidote-in-sight-for-cholera-epidemics.cid1556128