Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

12 - 09 - 2012

Le chien est un allié pour la recherche médicale

L'étude des races de chiens a éclairé le rôle de la génétique dans plusieurs maladies du chien et de l'homme. Une publication récente fait le point sur ces recherches. 

NEJM - Arbre génétique des chiens domestiques
Cela fait deux décennies que le chien est utilisé pour étudier la place de la génétique dans les maladies du chien et de l'homme. Il y a à cela plusieurs bonnes raisons. - Tout d'abord, la sélection millénaire qui a abouti à la création de 400 races de chiens a aussi fait apparaître des maladies génétiques dans de nombreuses races.  - Par ailleurs, certains chiens ont une descendance de plusieurs centaines d'individus facilement identifiés grâce aux pedigrees, ce qui est un atout considérable dans les recherche génétiques. - Ensuite, le génome du chien est proche de celui de l'homme. - Enfin, le chien et l'homme ont de nombreuses maladies en commun (épilepsie, arthrite, diabète, cancer, troubles du comportement).  On a ainsi fait des progrès dans la compréhension de la narcolepsie grâce au Doberman. On a découvert que différents arrangements génétiques pouvaient être source d'épilepsie dans différentes races de chiens. On a découvert chez le chien l'origine génétique d'une atrophie rétinienne progressive commune à l'homme (l'amaurose de Leber) et on a mis au point chez le chien une thérapie actuellement utilisée chez l'homme.D'autres domaines comme le cancer et les troubles du comportement sont aussi activement étudiés. Une publication du 16 août 2012 parue dans le New England Journal of Medicine (en anglais) fait le point détaillé de l'ensemble de ces recherches.