Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

07 - 02 - 2018

L'acide kynurénique : un allié pour la santé

Des chercheurs viennent de montrer chez la souris qu’une substance produite par l’activité musculaire, l’acide kynurénique, fait perdre du poids en cas d’alimentation trop riche.

 

On sait que la kynurénine est une substance en relation avec la dépression et les maladies mentales. C’est un marqueur du niveau de stress et d’inflammation du cerveau. On sait aussi que l’activité musculaire fait diminuer le taux de kynurénine en produisant de l'acide kynurénique.

 

Des chercheurs ont voulu savoir quel était l’effet de l’acide kynurénique sur l’organisme, et en particulier sur l’obésité et la tolérance au glucose.

 

Ils ont alimenté des souris avec une nourriture trop riche en graisse. Les animaux sont devenus obèses et hyperglycémiques.

 

Suite à quoi ils leur ont administré une dose quotidienne d’acide kynurénique. La prise de poids a été stoppée et la glycémie a diminué.

 

Des examens cellulaires et biochimiques ont montré que l’acide kynurénique activait le récepteur Gpr35 des adipocytes (cellules de la graisse) et les poussait à consommer leur stock d’énergie (graisse beige). De plus il a été observé que le même récepteur Gpr35 présent sur les cellules immunitaires, une fois activé par l’acide kynurénique, produisait un effet anti-inflammatoire.

 

 

Chez des souris transgéniques dépourvues du récepteur Gpr35, les effets de l’acide kynurénique n’apparaissent plus.

 

En conclusion cette étude a ouvert une nouvelle voie thérapeutique potentielle pour traiter le surpoids et le diabète. Elle nous confirme aussi que le sport, c’est la santé !