Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

19 - 09 - 2013

L'achondroplasie traitée chez la souris

Des chercheurs de l'Inserm de Nice ont réussi à obtenir une croissance normale chez des souris transgéniques atteintes d'achondroplasie en leur injectant deux fois par semaine le récepteur FGFR3 humain fonctionnel. L'achondroplasie est la forme la plus répandue du nanisme. C'est une maladie génétique rare due à une mutation du gène FGFR3.