Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

22 - 08 - 2017

La vitamine C pourrait protéger les personnes âgées du risque de leucémie

Une étude vient de montrer chez la souris que les cellules souches du sang consommaient beaucoup de vitamine C pour se protéger du risque de leucémie.

 

On sait que les personnes qui ont un taux de vitamine C bas ont plus de risque de développer un cancer, mais sans en comprendre la raison. Une explication vient d’être trouvée au moins pour ce qui concerne les cellules du sang.

 

 

Des chercheurs ont réussi à découvrir que les cellules souches du sang consommaient beaucoup de vitamine C. Pour en comprendre la raison, ils ont créé une souche de souris transgénique incapable de synthétiser la vitamine C, tout comme l’humain.

 

Ils ont alors pu découvrir que les cellules souches sanguines carencées en vitamine C devenaient plus actives au point d’augmenter la fréquence de leucémies ! En poussant les analyses, les chercheurs ont découvert que la vitamine C était utilisée par les cellules souches pour activer l’enzyme Tet2 qui leur permet de ralentir leur niveau d’activité. En l’absence de vitamine C, l’enzyme Tet2 n'agit plus, l’activité des cellules s’accélère et le risque de leucémie apparaît.

 

Or on sait que l’hématopoïèse clonale, une situation préleucémique rencontrée chez les personnes âgées, est souvent associée à une activité Tet2 diminuée. Compte-tenu de ce qu’on sait maintenant, il faudrait veiller à ce que ces personnes ne manquent jamais de vitamine C pour les protéger du risque de leucémie.