Newsletter

Vous êtes ici

Santé

13 - 04 - 2017

La stratégie d’extinction de gène dans le traitement de la SLA et de l’ataxie spinocérébelleuse

Deux études publiées hier ont montré que les oligonucléotides antisens (des molécules qui inactivent un gène) pourraient être une thérapie pour des maladies graves aujourd’hui sans traitement.

Des nucléotides antisens dirigés contre le gène ataxine 2 ont permis de ralentir l’apparition de l’ataxie spinocérébelleuse de type 2 sur modèle souris, ainsi que l’apparition de la sclérose latérale amyotrophique sur un modèle souris.

Ces résultats font suite à des années de recherche sur la levure et la mouche. D’autres études précliniques sont prévues pour avancer vers un traitement de ces maladies.