Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Recherche animale, Recherche fondamentale, Santé

10 - 11 - 2017

La recherche sur les maladies tropicales négligées

Une publication récente rappelle la nécessité de développer et d’entretenir les modèles animaux pour venir à bout des maladies tropicales qui touchent les populations humaines les plus pauvres.

 

 

 

 

Le paludisme et les maladies tropicales dites négligées tuent plus de 800000 personnes par an et pèsent lourdement sur les pays pauvres. Ce sont des maladies essentiellement parasitaires, ce qui implique une grande complexité des mécanismes biologiques en jeu.

 

Récemment la distribution à grande échelle de moustiquaires et de nouveaux médicaments comme les antipaludéens dérivés de l’artémisinine, ont permis de faire reculer ces maladies. Mais des résistances apparaissent. Par ailleurs des vaccins sont à l’étude. Mais les résultats tardent à venir.

 

Pour parvenir à éradiquer ces maladies on a besoin de mieux connaître la biologie, la génétique et l’écologie des parasites, ainsi que l’immunité des hôtes infestés. 

 

Parmi les domaines de la recherche qu’il faut développer la biologie des organismes est le premier cité par les auteurs. Cette biologie qui recouvre les cycles de vie des parasites chez leurs hôtes repose sur les modèles animaux.

 

 

 

 

Or les compétences sur les modèles animaux de maladies parasitaires tendent à disparaître. Il faut les préserver et les développer.