Newsletter

Vous êtes ici

Institutions, Recherche animale

08 - 10 - 2018

La Fédération des neurosciences répond au Parlement européen

La Fédération européenne des neurosciences répond à une déclaration de l’Intergroupe européen sur la conservation et le bien-être des animaux

_________________________________

 

La Fédération européenne des sociétés de neurosciences (FENS) a répondu à une déclaration de l’Intergroupe du Parlement européen sur la Conservation et le Bien-être des animaux.

   

 

                         

  

Le programme de la réunion de l’Intergroupe à l’origine de la déclaration comportait une séquence vidéo préparée par Animal Defenders International, une communication de Francesca Pistolatto scientifique au centre européen JRC et une intervention de Katy Taylor de la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale.

 

L’Intergroupe déclare que dans le domaine des neurosciences les essais sur animaux sont intrinsèquement incertains et un indicateur trompeur pour les essais chez l’humain.

 

La FENS répond que bien au contraire on ne soulignera jamais assez la valeur des études sur animaux dans les diverses progrès scientifiques et médicaux incluant les neurosciences.

Elles ont sans aucun doute possible contribué à notre compréhension du cerveau humain et au progrès dans le traitement des maladies neurologiques.

 

Si bien entendu l’incertitude fait partie de toute recherche dans quelque domaine que ce soit, seule l’étude du cerveau réel permet de comprendre son fonctionnement et ses maladies. Par ailleurs il n’existe aucune preuve que ces connaissances issues d’études chez les animaux sont source d’erreur.

 

Par exemple c’est la connaissance du cerveau issue de la recherche animale qui ont permis la mise au point de la stimulation cérébrale profonde qui permet de traiter des milliers de personnes atteintes de la maladie de Parkinson et que seule l’utilisation de primates a permis de résoudre certains aspects de ce traitement.  La Commission européenne a d’ailleurs encore récemment rappelé la valeur des études chez les primates.

 

                        

 

Plusieurs organisations importantes comme EFPIA ou Wellcome Trust ont, comme le GIRCOR, signé cette déclaration de la FENS.

 

 Liens :

 http://eara.eu/wp-content/uploads/2018/10/Joint-statement-on-the-use-of-animals-for-research-in-neuroscience.pdf

 https://www.animalwelfareintergroup.eu/2018/09/13/intergroup-meeting-the-use-of-animals-for-research-in-neurosciences/

 https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/PDF/?uri=CELEX:52017DC0631&from=EN

 https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/scientific_committees/scheer/docs/scheer_o_004.pdf