Newsletter

Vous êtes ici

Santé

05 - 07 - 2017

Inhibiteur de PI3K contre cancer : ça paraissait pourtant simple

La mutation et l’activation des protéines PI3K sont des évènements fréquents dans les cancers ce qui en fait une cible pour les traitements anticancéreux : plus de 50 inhibiteurs de PI3K sont en essai clinique !

Malheureusement le vivant est complexe et les résultats ne sont pas au rendez-vous. Les essais précliniques (in vitro, in vivo) et cliniques récents montrent que les PI3K agissent à de nombreux niveaux d’où des effets secondaires en cas de dose trop élevée. Par ailleurs les tumeurs des patients comptent souvent des mutations sur lesquelles les anti-PI3K ne peuvent agir. Des traitements combinés sont à l’étude.