Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche animale, Santé

22 - 09 - 2017

Hépatite B : un meilleur modèle chez la souris

Des chercheurs de l’Inserm viennent de mettre au point un modèle souris de l’hépatite B qui reproduit beaucoup mieux la maladie humaine.

 

L’hépatite B est une maladie virale qui touche 250 millions de personnes dans le monde. Elle peut conduire sous sa forme chronique à la cirrhose et au cancer du foie. Il existe un vaccin efficace mais encore insuffisamment utilisé. Les traitements ne permettent pas de supprimer le virus ni de restaurer l’immunité.

 

 

Soigner une maladie demande qu’on en connaisse le déroulement et qu’on teste des traitements ce qui nécessite des modèles biologiques in vitro et in vivo.

 

Le virus de l’hépatite B ne se développe que chez l’humain et le chimpanzé, une espèce animale que la recherche n’utilise pas. Les chercheurs tentent donc de mettre au point un modèle de souris qui à la fois accepterait l’infection par le virus et développerait la réponse immunitaire humaine en particulier sous sa forme chronique.  

 

L’ANRS, agence française de recherches sur le VIH/SIDA et les hépatites virales, soutient dans ce but un consortium de six équipes de recherche.

 

Une équipe de chercheurs Inserm membre du consortium, vient de publier un modèle de souris doublement humanisé nommé HIS-HUHEP qui porte à la fois un système immunitaire humanisé et des cellules du foie humaines. L’infection de ces animaux par le virus de l’hépatite B donne des réponses comparables à celles des patients, de même que l’administration d’un traitement antiviral.

 

Ce modèle va permettre de progresser vers l’élimination du virus de l’organisme des personnes infectées.