Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche fondamentale

27 - 02 - 2014

Fécondation in vitro

Il est aujourd'hui possible chez le singe d'éliminer au moment de la fécondation les défauts génétiques présents dans les mitochondries (organites intracellulaires contenant de l'ADN) en utilisant l'ADN de trois individus au lieu de deux. Cette méthode permettrait d'éviter des maladies génétiques incurables. Son utilisation chez l'homme est actuellement débattue par l'administration américaine.