Newsletter

Vous êtes ici

Santé

05 - 02 - 2018

Favoriser la réparation des os

Des chercheurs ont montré sur plusieurs modèles rongeurs que des injections de la protéine Jagged-1 pourraient favoriser la réparation osseuse.

 

Malgré la fréquence des interventions médicales et chirurgicales liées à des atteintes osseuses, il n’y a pas aujourd’hui de facteur stimulant la régénération osseuse qui soit efficace et sans effet secondaire.

 

On sait que la protéine Jagged-1 intervient dans la réparation osseuse post-traumatique sur les modèles animaux.

 

Cette protéine se fixe sur le récepteur cellulaire Notch qui active une voie de signalisation baptisée elle aussi Notch qui stimule la production d’ostéoblastes, des cellules osseuses présentes dans le tissu osseux en croissance ou en transformation.

 

Les chercheurs ont voulu savoir si Jagged-1 était capable d’accélérer la cicatrisation et la reconstruction osseuse.

 

Pour cela ils ont utilisé deux modèles rongeurs de réparation osseuse : l’un sur une lésion crânio-faciale, l’autre sur une fracture du fémur.

 

Dans les deux cas, l’injection locale de la protéine Jagged-1 accompagnée de la pose d’un biomatériau (éponge biodégradable imprégnée de collagène) a accéléré la réparation osseuse sans entraîner l’hypertrophie osseuse qu’on observe habituellement quand on tente d’accélérer la cicatrisation osseuse.

 

 

Jagged-1 est donc un agent de stimulation de la construction osseuse (anabolisme) à potentiel thérapeutique pour des anomalies de cicatrisation consécutifs à des accidents ou congénitaux.

 

Ces résultats positifs vont permettre la poursuite des études sur ce projet.