Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche fondamentale, Santé

30 - 08 - 2017

Faut-il soigner les cellules souches pour éviter de vieillir ?

 Les capacités régénératives des cellules souches adultes décroissent avec l’âge chez les mammifères ce qui conduit au vieillissement des organes. Les mécanismes en jeu sont encore mal connus.

 

 

 

 

Le programme européen StemCellGerontoGenes tente de découvrir quels sont les gènes qui interviennent dans ces pertes de capacités des cellules souches adultes. Pour cela les chercheurs utilisent des technologies de screening, d’activation et d’inhibition de gènes sur des modèles cellulaires et animaux.

 

 Ils ont ainsi découvert que le gène PER2 était actif dans les cellules souches vieillissantes humaines et animales et que son inactivation chez des souris âgées améliorait la réponse aux infections bactériennes.  

 

On sait qu’une restriction calorique réduit l’activité des cellules souches et ralentit le vieillissement chez les invertébrés (mouche, ver). Elle améliore aussi la santé des souris et des primates. Mais ces chercheurs ont découvert qu’elle réduisait la résistance aux infections bactériennes chez la souris.

 

Il apparaît donc que les mécanismes qui relient cellules souches, santé et vieillissement sont complexes et demandent à être mieux connus avant de pouvoir proposer des stratégies thérapeutiques dans le traitement du vieillissement.