Newsletter

Vous êtes ici

Santé

09 - 11 - 2016

Ebola, la chauve-souris et l’homme

Les chercheurs ont identifié la modification génétique qui a permis au virus Ebola de sévir dans les populations humaines en Afrique de l’Ouest de 2013 à 2016. Une très petite modification d’une protéine de surface du virus lui a permis de pénétrer très facilement dans les cellules humaines, lui faisant perdre en même temps la facilité qu’il avait à pénétrer dans les cellules de la chauve-souris, son hôte habituel.

Cette mutation a été découverte sur cultures cellulaires. Elle va maintenant être étudiée sur des modèles animaux pour mieux en comprendre les conséquences et peut-être ouvrir la voie à des traitements ou des vaccins.