Newsletter

Vous êtes ici

Santé

29 - 09 - 2016

D’où vient l’effet antidépresseur passager de l’alcool ?

L’alcool, plus précisément l’éthanol, provoque une sensation de soulagement temporaire chez une personne dépressive. D’ailleurs la dépression accroît fortement le risque d’alcoolisme.

Une étude récente a permis de découvrir que sur un modèle souris, l’éthanol a un effet antidépresseur pendant 24 heures et que cet effet utilise les mêmes mécanismes moléculaires que les antidépresseurs rapides de type kétamine (antagoniste des récepteurs NMDA).

 

Est-il nécessaire de rappeler que l’alcool ne doit cependant pas être utilisé pour traiter la dépression, que son effet antidépresseur n’est que passager et que sa consommation excessive s’accompagne de dépendance et de désocialisation ?