Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques

26 - 06 - 2015

Des souvenirs positifs contre la dépression ?

Chez la souris, les symptômes liés à la dépression diminuent notablement lorsque des neurones qui gardent l’« empreinte » d’un bon souvenir sont activés via une fibre optique.

 

 

L’optogénétique ou comment contrôler le cerveau par la lumière


Allumer ou éteindre la lumière pour contrôler l’activité neuronale ? Désignée par le journal scientifique Nature comme meilleure méthode de l’année 2010, l’optogénétique se base sur l’activité d’une famille de protéines sensibles à la lumière : les opsines. Des neurones qui expriment ces protéines suite à une manipulation génétique, peuvent être activés grâce à une lumière bleue délivrée par une fibre optique.

 

Cette technique permet d’étudier in vivo le fonctionnement du cerveau animal. En effet, l’optogénétique a déjà fait ses preuves chez le rat, la souris, la mouche et le ver (voir la vidéo ci-dessus).

 

La technique qui fait la lumière sur la dépression


Une étude utilisant cette technique et publiée dans la revue Nature montre qu’il est possible de diminuer les symptômes de dépression chez la souris en activant artificiellement des bons souvenirs, comme par exemple, la présence de souris femelles pour des souris mâles.

 

Grâce à l’optogénétique, les neurones impliqués dans le souvenir heureux sont stimulés via une lumière bleue, ce qui a pour effet d'agir sur le cerveau des rongeurs. Le circuit neuronal étudié est transposable à l’homme, d’où l’intérêt de travailler avec ce modèle animal.

 

Pour en savoir plus sur les applications de l’optogénétique : Regardez cette vidéo de l’Inserm sur le Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC)