Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

12 - 04 - 2018

Des nanoparticules à l’assaut du cancer du poumon

Des nanoparticules chargées d’une substance anti-tumorale sont apparues efficaces in vitro et chez la souris pour traiter le cancer du poumon non à petites cellules, forme la plus fréquente de ce cancer.

_________________________________________

 

La molécule microRNA-29b est capable de ralentir le développement de tumeurs et de les rendre plus sensibles à la chimiothérapie. Malheureusement, une fois injectée cette substance est rapidement dégradée dans le sang ou absorbée par les cellules immunitaires.

 

Des chercheurs tentent de mettre au point un support nanoparticulaire qui serait capable de transporter cette substance jusqu’à la tumeur.

 

Dans ce but ils ont construit une nanoparticule composée de :

  •       - une immunoglobuline pour que les cellules immunitaires ne l’absorbent pas
  •       - un antigène MUC1 pour que la particule se fixe sur les cellules tumorales
  •       - le microRNA-29b pour attaquer la tumeur
  •       - un polymère poloxamer-188 qui assemble ces éléments

Dans des conditions bien précises, cet ensemble forme des nanoparticules sphériques.

 

 

 

 

Ces particules ont montré leur capacité à interférer avec les processus oncogènes et à ralentir la croissance tumorale sur des modèles de cancer du poumon non à petites cellules in vitro. Sur les modèles in vivo chez la souris, la croissance de la tumeur a été stoppée.

 

Ces résultats encouragent à entreprendre les études nécessaires avant le passage à des essais cliniques.

 

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2018-04/tju-nfl041018.php

https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.molpharmaceut.7b00900