Newsletter

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Recherche fondamentale, Santé

16 - 08 - 2017

Découverte d'un gène qui favorise les infections chroniques

On vient de découvrir chez la souris comment un gène permet les infections chroniques à rétrovirus.

 

Depuis des décennies des chercheurs tentent de découvrir pourquoi certains individus résistent aux infections virales chroniques et d’autres pas. En étudiant la souche de souris l/LnJ qui est résistante aux rétrovirus, ces chercheurs ont finalement peut-être découvert le gène en cause. Il se nomme H2-Ob et produit la substance H2-O chez la souris ou HLA-DO chez l’humain.

 

Ce gène intervient normalement 3 à 4 semaines après une infection virale et stoppe la réponse immunitaire, ce qui malheureusement rend possible l'établissement d'une infection chronique. La particularité de la souris l/LnJ est que suite à une mutation, ce gène devenu inactif ne peut plus stopper la réponse immune ce qui a pour effet positif d'éviter l'apparition d'une infection chronique.

 

Bien entendu, le contrôle exercé par la substance H2-O sur la réponse immune est utile à la survie de l’individu dans de nombreux cas. Cependant moduler son activité pourrait permettre d’obtenir des réactions immunes plus efficaces chez les patients atteints d’infections chroniques. Ceci est d’autant plus important que son action s’exerce peut-être aussi sur d’autres pathologies chroniques comme les hépatites ou la tuberculose.