Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Recherche animale. Si vous le souhaitez, vous pouvez visualiser un exemple

Vous êtes ici

Avancées scientifiques, Santé

09 - 10 - 2017

De nouveaux médicaments contre l'aspergillose invasive ?

Un nouveau médicament contre l'aspergillose invasive a été étudié chez la souris et le lapin avant des essais chez le patient.

 

Les infections fongiques massives (aspergillose, candidose) sont répandues et souvent mortelles. Elles existent chez l’humain et chez les animaux (bovins, chevaux, carnivores domestiques).

 

Chez l’humain, la forme invasive de l’aspergillose touche les poumons. On la rencontre chez des personnes immunodéprimées (traitement anticancéreux, greffe, SIDA). On ne la guérit que dans un peu plus d’un cas sur deux.

 

Il y a peu de médicaments contre ces agents pathogènes et des résistances sont apparues. Des équipes de recherche tentent de mettre au point de nouveaux médicaments antifongiques.

 

Ainsi, des chercheurs britanniques ont sélectionné la première substance chimique (F901318) issue d’une nouvelle famille d’antifongiques, les orotomides. Cette classe de substances vise une nouvelle cible : l’enzyme dihydroorotate dihydrogénase des champignons.

 

 

 

Ils ont défini avec autant de précision que possible les conditions d’administration qui permettront de traiter l’aspergillose invasive chez le patient : dose administrée, taux circulant, efficacité antifongique.

 

Pour cela ils ont utilisé un modèle murin (souris) d’aspergillose pulmonaire invasive et un modèle lapin de mycose. Ils ont vérifié l’efficacité de la substance y compris sur des souches de champignons résistantes. Finalement ils ont pu établir des modèles mathématiques qui vont être utilisés dans les essais cliniques chez le patient.